téléchargement.png

Contact@yogaseve.com

Tél : 06 10 01 23 52 

© 2019 YOGASEVE. Tous droits réservés.

La nourriture ayurvédique.




Maya Tiwari, une Indienne de la Guyana, vivant aux États-Unis, a pu guérir d'un cancer en décidant de mener une vie et une alimentation saines.


Elle présente dans Ayurveda, La vie est un équilibre les principes de l'Ayurveda, qui sont un trésor pour tous ceux qui veulent vivre en accord avec la nature, et leur nature ainsi que 160 recettes salutaires basées sur le tempérament, l'équilibre ou le déséquilibre des éléments et des dosha. Chaque recette est préfacée d'un symbole signifiant la saison au cours de laquelle il est préférable de la manger et par des lettres indiquant les types corporels auxquels elle convient.


Au caractère pratique de ce livre de diététique, permettant en outre de découvrir une cuisine merveilleuse, savoureuse et salutaire, s'ajoute la profondeur de l'exposé philosophique.


On ne vit pas pour manger, et on ne mange pas simplement pour vivre. La nourriture peut nous mettre en harmonie avec la " mémoire de l'univers ", en nous aidant à retrouver les racines que nous avons perdues.

L'ayurveda est la science médicale indienne. Elle n'est pas seulement préventive et curative, elle est aussi philosophie et un art de vivre. Pour les sages indiens, les transgressions des lois de la nature sont la cause de la maladie. L'ayurveda supprime les causes de la maladie en corrigeant ces transgressions et en rétablissant l'équilibre de notre système.


Suivant la tradition indienne, il y a trois soi : le soi intérieur (mental), le soi extérieur (corps) et le soi suprême (esprit). Ce soi est la source de notre équilibre. Le but de la vie est l'union du corps, du mental et de l'esprit. L'ayurveda est la recherche de l’équilibre de ces trois facteurs et l'harmonie de chaque soi avec la nature.


Selon les rishi, après le son primordial OM, les cinq éléments (la terre, l'eau, le feu, l'air, l'éther) sont apparus. Ces cinq éléments prennent la forme dans le corps humain de trois dosha ou humeurs corporelles : vata (vent, air), pitta (bile ou feu), kapha (flegme ou terre et eau). C'est à partir de ces trois dosha que notre constitution naturelle est formée. Chacun a en lui une configuration unique des cinq éléments.


Les trois dosha sont en proportions diverses dans la constitution humaine, ce qui détermine les types individuels. A chaque type corporel correspond une personnalité, des qualités, des goûts et une nourriture :

- vata, comme le vent, est sec, froid, léger et mobile

- pitta, comme le feu, est chaud, léger, et intense

- kapha, comme l'eau, est dense, frais, lourd et lisse.


La nature de l'univers est formée par les cinq éléments et les six goûts originels qui sont : amer, astringent, piquant, aigre, salé, sucré. Les goûts naturels de vata sont amer, astringent et piquant ; pitta sont aigre, salé et piquant ; kapha sont sucré, salé et aigre.


Pour s'approcher de l'équilibre selon les principes ayurvédiques, il faut choisir les aliments qui ont des qualités énergétiques différentes de celles de notre type constitutionnel de base et diminuer les aliments qui ont des qualités proches de notre type corporel. Les goûts bénéfiques pour vata sont donc salé, aigre et sucré ; pour pitta, amer, astringent et sucré ; pour kapha, piquant, amer et astringent.


Selon les règles de la nourriture ayurvédique, il faut manger avec les cycles de la nature. Il est préférable de manger des aliments de saison et qui poussent dans la région ou sous un climat semblable. Tout produit frais regorge d’énergie. L’énergie est la force vitale d'un aliment. Moins un aliment est frais, moins il comporte d'énergie. C'est l'énergie vitale dans les aliments qui renforce le corps.