Contes des sages de l'Inde : RIBHU ET NIDAGHA


"Ribhu enseignait à son disciple la Vérité suprême du Unique et sans second. Pourtant, en dépit de son érudition et de son intelligence, Nidagha ne sentit pas en lui la conviction qu’il lui eût fallu pour adopter et suivre le sentier de jnâna. Il s’installa dans sa ville natale, pour y vouer entièrement sa vie à l’observation de la religion rituelle. Mais le sage aimait son disciple aussi profondément que ce dernier vénérait son Maître. En dépit de son âge, Ribhu décida d’aller trouver son disciple à la ville, pour voir jusqu’à quel point il avait réussi à transcender le ritualisme. Le sage se déguisait parfois, afin de découvrir par lui-même comment Nidagha se comportait lorsqu’il ne se savait pas observé par son Maître.


Un jour, Ribhu, qui s’était déguisé en paysan, rencontra son disciple en train de regarder avec attention une procession royale. Sans être reconnu par Nigadha, le paysan demanda quel était tout ce tumulte. On lui répondit que le roi allait passer avec la procession. "Oh ! c’est le roi ! Il est à la tête d’une procession ! Mais où est-il ? demanda le paysan.

"Là, sur l’éléphant" dit Nidagha.

"Vous dites que le roi est sur l’éléphant. Oui, j’aperçois les deux" reprit le paysan. "Mais lequel est le roi et lequel est l’éléphant ?"

- Quoi s’exclama Nidagha. "Vous voyez les deux, mais vous ne savez pas que l’homme qui est dessus est le roi, et l’animal dessous l’éléphant ? Je perds mon temps en parlant à un homme de votre espèce !"

- "Je vous en pris, ne perdez pas patience avec un ignorant tel que moi" implora le paysan. "Vous avez dit  "dessus" et "dessous". qu’est-ce que ça veut dire ?"


Nidaghane peut en supporter davantage."Vous voyez le roi et l’éléphant, l’un dessus et l’autre dessous, et vous voulez pourtant savoir ce que signifie "dessus" et "dessous" ! s’exclama t-il. "Si les choses qu’on voit et les paroles qu’on prononce vous en apprennent si peu, l’action seule peut vous enseigner quelque chose. Courbez-vous et vous le saurez que trop bien !"

Le paysan obéit. Nighada monta sur ses épaules et dit : "Maintenant vous le savez. Je suis au-dessus comme le roi, et vous êtes dessous, comme l’éléphant. Est-ce clair, à présent ?"

- "Non, pas encore » rétorqua le paysan tranquillement. "Vous dites que vous êtes au-dessus comme le roi, et que je suis au-dessous comme l’éléphant. Le "roi", "l’éléphant", "dessus", et "dessous", jusque là, c’est clair. Mais voulez-vous m’apprendre ce que vous entendez par "je" et "vous" ?"

 

Lorsque Nidagha se trouva confronté brusquement avec ce problème si important, qui consiste à définir le "vous" en regard du « "je", la lumière se fit dans son esprit. Il sauta aussitôt à terre et tomba aux pieds de son Maître en disant : "qui si ce n’est Ribhu, mon Maître vénérable, pouvait ainsi arracher mon esprit à cette existence physique dénuée de profondeurs, pour l’amener à l’Etre vrai du Soi ? O Maître bienveillant, j’implore tes bénédictions !"

Puisque votre but consiste à transcender sans plus tarder, grâce à l’âtma-vichâra, les futilités de cette existence physique, comment pouvez-vous justifier ces distinctions entre "vous" et "je", lesquels appartiennent au corps ? Lorsque vous dirigez votre esprit vers l’intérieur pour y chercher la source des pensées, où est le "vous", où est le "je" ? Vous devez chercher, puis finalement devenir – le Soi. Il comprend en Lui tous les phénomènes." (Ramana Mahashi)


Contes des sages de l'Inde de Martine Quentric-Séguy ed. Seuil

téléchargement.png

Contact@yogaseve.com

Tél : 06 10 01 23 52 

24 avenue d'Andromède

31700 BLAGNAC

© 2020 YOGASEVE. Tous droits réservés.