téléchargement.png

Contact@yogaseve.com

Tél : 06 10 01 23 52 

© 2019 YOGASEVE. Tous droits réservés.

Yoga et mental

L’esprit est la pensée. Chaque fois qu’il y a des pensées, l’esprit est présent. L’esprit et les pensées sont étroitement liés. Autrement dit, si les pensées sont calmes, l’esprit est calme. Si les pensées sont agitées, l’esprit est agité. Entre les deux, il existe une relation étroite.

Néanmoins, la pensée seule ne constitue pas l’esprit. En réalité, l’esprit fonctionne selon deux modalités c’est-à-dire les pensées en état de flux, agitées par les émotions, « le mental » (manas) et les pensées sous forme d’idées, de convictions, de valeurs, en état stable de décision, « l’intellect » (buddhi).


De ce fait, « le mental » est tourné vers le monde extérieur et est en contact avec les stimuli émis par les objets. Quant à « l’intellect », il est situé plus à l’intérieur et ordonne la réaction aux stimuli reçus.

Si le mental est un flux incessant de pensées, ces dernières sont agitées par nos émotions. En réalité, c’est l’émotion qui déstabilise notre mental. L’émotion est une réponse, un comportement qui se produit de façon automatique pour nous permettre de faire face à une situation donnée. Nous allons réagir instinctivement. L’émotion nous guide au quotidien pour nous permettre d’agir. Pour autant, l’émotion et la réflexion doivent cohabiter. En effet, notre esprit fonctionne de façon équilibrée si à chaque instant le discernement nous guide dans nos choix. Par contre, si nous sommes guidés uniquement par une réaction émotionnelle, notre comportement devient impulsif et irréfléchi. Il est donc essentiel d’apprendre à gérer ses émotions, c’est-à-dire de prendre du recul, de prendre conscience que nos réactions ne sont parfois pas adaptées.


La majorité des pensées associées à une émotion sont dites automatiques, c’est-à-dire que les pensées ne sont plus sous le contrôle de la raison. C’est là tout l’intérêt de la pratique du Yoga pour lequel le corps et l’esprit sont intimement liés. En s’appuyant sur la technique des âsana (postures) et du prânâyâma (exercices sur le souffle), le Yoga favorise un certain état mental par la relaxation des muscles et la gestion de la respiration.


Le contrôle émotionnel est essentiellement lié à la maîtrise de la respiration, au prânâyâma (voir l'article "L’équilibre énergétique, le pranayama"). Rappelons-nous que le prana relève de ce que l’on ressent. Lorsque nous avons des sensations d’ordre émotionnel, cela signifie que notre prana ne circule pas bien. Il existe une corrélation entre fréquence respiratoire et émotion. Nous l’avons tous expérimenté. Sous l’emprise de la peur, la colère par exemple, notre respiration s’accélère sensiblement. Si une émotion se caractérise par une fréquence respiratoire, et inversement, une fréquence respiratoire se caractérise par une émotion. La fréquence basse engendre un sentiment de détente, de bien-être. En fait, le prânâyâma équilibre les deux systèmes nerveux autonomes, le système sympathique qui stimule et le système parasympathique qui inhibe.


Il s’agit de s’entrainer à développer et à maitriser un état de relaxation pour pouvoir le déclencher à volonté afin de concurrencer à tout instant les mécanismes automatiques de l’émotion.